• PAS de 8 éme BRB à Chimay 300 km

    L'hiver au mois de Mai ???????????????

     

    A défaut de km en vélo, travail "pépére" à la maison, au sec et dans les pantoufles 

    Je vous dévoile ici divers mails reçus et envoyés en préparation des brevets à venir et ce ne sont pas des petits.

     

     

    Salut Daniel
    Félicitations pour ton brevet de 400 à Tournai.
    je fais le BRM 600 en Hollande le premier week-end de juin avec Dirk. Si tu
    veux tu peux nous accompagner. On peux venir te chercher à Gaurain samedi
    aux petites heures (à déterminer). J'attend ta réponse.
    Amicalement Willy.

     

    Bonjour Willy,

    C'est bien dommage, mais le 04 06 2006 je fais le 300 BRM
    de Raches.
    J'ai déjà depuis bien longtemps établi mon programme et
    les 3 autres week-end qui suivent Raches, j'ai 3 brevets de
    600 km en suivant càd Tournai, Orchies et Ostende, alors
    tu vois que je dois en laisser sous la pédale même si je roule
    moins vite que vous, les heures de selle sont présentes.............
    Je me suis rendu à Chimay, ce matin pour le brevet de 300 km
    vers Epernay, j'étais seul et au vu des conditions, j'ai rebroussé
    chemin.
    j'apprends à l'instant par mail que Christian Theron (il arrivait que
    je prenais le chemin du retour) ainsi que 2 autres "félés" ont fait
    la même chose que moi.
    C'est vrai que tout réfléchi, il vaut mieux ne pas prendre de risque
    au point de vue physique, surtout pour les longs brevets "prévus"
    qu'ils restent à faire.
    Néanmoins, même si on ne se voit pas souvent longtemps, c'est
    toujours agréable pour moi de vous cotoyer toi et Dirk et crois
    bien que c'était une bonne proposition mais si tu me connais, j'aime
    bien préparer à l'avance le parcours et mettre les meilleurs atouts de
    mon côté et ici c'est un peu court pour la Hollande.
    Ce n'est que partie remise pour un futur grand brevet à l'étranger avec
    TOUTE notre équipe randonneur, je l'espère.
    A l'un de ces matins pour le petit café à Mouscron ?
    Amitiés

    Danicau

     

     

     

     

     

    Nomain, Jeudi de l'Ascension  - 08:25 - Il pleut toujours !... un peu.

    Salut Daniel,
    On est mieux chez soi, n'est ce pas !

    Sage décision que de rebrousser chemin. Ce matin, les trois candidats félés qui restaient à l'inscription à 5h30 ont fini par déclarer forfait sous le déluge et les 6°.
    S'il n'y avait eu le week-end dernier, on serait bien parti, mais l'accumulation risquait de nous conduire à regretter cette sortie.
    Ce sera donc resto et cinéma !
    Bonne journée à vous deux!
    C et C

     

     

    SNIF, SNIF......................................

    Non, je rigole et je ne regrette pas la décision même si
    chez nous le temps se calme.  Nous ne sommes pas les
    seuls cfr forum des diagonalistes. Paranthèse, Georges
    m' avertit de son abandon sur Hendaye Menton mais je
    suppose que tu es au courant.
    J'ai cru apercevoir une plaque 059 quand je quittais Chimay?
    mais le moral n'y étant pas j'ai préféré comme la chanson de
    Sardou ne pas me retourner, excuses.
    Je compte faire le 300 km de Raches, j'envoie un mail ce jour
    à Bernard pour recevoir le parcours.
    Puis ce sont les 3. x 600 qui se suivent, Tournai, Orchies et
    Ostende.
    Je viens de réserver à Chalons en Champagne pour Tournai.
    Je regarde ton parcours 600, as-tu une idée d'un endroit pour
    récupérer quelques heures à mi-parcours ?
    Si oui (et je le crois bien) merci de me donner les coordonnées
    pour réserver.
    D'autre part, j'étudie (un bien grand mot) le parcours du 1200 km
    Orchies Ballon d'Alsace Orchies et j'essaie d'établir des étapes
    avec point de chute.
    Tes conseils sont toujours les bienvenus en tenant compte que je
    suis un diesel et non une formule 1.
    Ce long week-end servira donc à profiter de la vie familiale et aussi
    à préparer les brevets à venir (je n' en fais pas une obsession mais
    la passion de la découverte en vélo est toujours présente)
     
     
    Pour meubler le blog de Danicau, je vais mettre les mails qui ne font
    pas 300 km à la place du Chimay Epernay Chimay.
    Meilleures amitiés à toi et Claudie.
     
    Mimi et Danicau
     

     

     

     

    Aperçu de la carte BRB identique à la carte BRM.

     

    Carte du 200 km de Chimay remise par l'organisateur ce matin :

    François Cornet. La présence (tôt le matin) de Michel Vinage

    nous démontre la continuité de l'amitié des randonneurs.

     

     

     

     

    Salut Bernard,
     
    Je compte faire ton BRM 300 km de ce 04 06 2006.
     
    Peux-tu me faire parvenir ton parcours afin que je
     
     le prépare sur carte.
     
    Le climat sera certainement de la partie, en effet, cela
     
    ne peut pas continuer, sinon on peut créer une section
     
    billard......................
     
    Merci de ton suivi et à bientôt à Raches. 
     
     Danicau
     

     

    Allez, maintenant au programme à défaut du grand air, la télé avec le

     

    Tour d'Italie et le Tour de Belgique, à moins qu'ils ne fassent comme nous ?

     

    A bientôt avec plus intéressant, j'espère.

     

     

     

     

     

     

     

     
     
     




     

     




     


     

     

     

     

      

     

     

  • 7 éme BRB à Tournai 400 km

     

    L' APOCALYPSE

     

     
    8 fêlés et 1 fêlée se lancent dans l'aventure.
     
    Nous partons Sud-Est avec un 1 Contrôle à COUSOLRE 86 km
    A la pointe extrême Est un 2 Contrôle à SIGNY- l'ABBAYE 163 km
    Entre l'Est et l'Ouest un 3 Contrôle à MONTCORNET 205 km qui
    n'est pas " indispensable" mais il nous permet de souffler car on a le vent de face pratiquement depuis le début, la deuxième raison est qu'en temps normal, on s'équipe pour la nuit, mais on n'a pas eu l'occasion de se "déséquiper"de la fin de nuit précédente, simplement un petit plus, l'équipement est mouillé.
    Dans la nuit DANIZY 4 Contrôle 257 km nous oriente vers le Nord avec un vent un peu moins défavorable.
    BOUCHAIN sera le 5 Contrôle 353 km avant notre retour à Kain.
     

    Départ 4.00 h, notre Président nous accueille dans son garage

    Daniel se lance sur son premier 400 km , il se prépare pour Paris Brest Paris 2007 et ne laisse rien au hasard.

     

    Non, non, ce n'est pas à vendre c'est simplement une affaire de famille (Murielle, Vincent et Michel)

     

    Michelle n'est pas en reste et se charge de l'accueil, l'hébergement et les repas de ceux qui habitent un peu plus loin ou de ceux qui souhaitent un peu plus de confort le matin.

    Mon ami Serge prend des forces, en effet, il ne sait pas encore, mais je serai sur son porte-bagages pendant une bonne partie du brevet.

     

     

    Tiens un nouveau qui nous vient de Namur, Roger Bourgeois

    Roger est aussi intéressé par Paris Brest Paris 2007 et aux dires de notre Président, "il a un fameux coup de pédales".

     

     

     

     

     

     

    Après 4 km notre Senior Christian Fievet a une crevaison, nous profitons de l'abri bus de l'orient pour réparer.

    Il commence à pleuvoir et on est parti pour toute la journée.

    Après 20 km, c'est mon tour le long du chemin de halage, le groupe veut m'assister, mais ce n'est pas la peine de s'arrêter tous,  Christian et Serge m'aident à réparer d'où mon allusion dans les commentaires du dessus (porte-bagages).

     

     

    Monceau Imbrechies

    Affrontement des alliés et des allemands en 1944

    Qui peut me dire à quoi correspont le drapeau qui se situe à droite de notre drapeau belge ?

     

     

     

     

    Au tour de Serge, à nous deux on a 4 crevaisons et Serge de sérieux ennuis d'éclairage avant.

    On essaie toujours de trouver un endroit pour réparer à l'abri, ici une ancienne écurie.

    Vent, pluie, orage et grêles (aperçu photo) nous accompagnent toute la journée à un tel point et oui cela m'arrive aussi de demander à nos hôtes la gare la plus proche.

    Mais heureusement, j'ai preque toujours le déclic positif (sauf en 1998 à Boston Montréal Boston).

     

     

    Signy-l'Abbaye

    La photo est trouble, mais cela provient du fait que l'appareil sort du sac de guidon et par temps humide la photo prise directement est loin d'être une oeuvre d'art.

     

     

    Mais le numérique reprend vite sa vigueur au vu du personnel et de la clientèle du bar.

     

     

     

     

    On est bien mieux à l'intérieur, d'autant plus qu'on se prépare pour une longue nuit.

     

     

    23.30 h, la photo du panneau est bien claire, j'ai utilisé ma lampe frontale pour cibler la plaque.

     

     

    Ouf, dernier Contrôle, dans 50 bornes on est à Kain

    Différence de prise de vue avec ou sans frontale

    Pour les novices, les photos de panneau de localité peuvent servir de preuve de passage, en effet, il n'est pas toujours possible de trouver une maison de commerce en pleine nuit et même quelquefois en pleine journée dans la France profonde. 

     

    Après 400 km, l'édition de cet article (je m'y suis repris par 2 x) la fatique sans doute, il faut maintenant nettoyer, entretenir la monture métallique pour le BRB de 300 km à Chimay, ce jeudi de l'ascencion. 

     

     

     

     

     

     

    2 photos reçues de Michel Cordier après édition de mon résumé

    Roger et Murielle au Contrôle de Cousolre et Serge et votre serviteur

    à l'arrivée chez les Cordier avec bières et tartes à volonté.

     

    Et pendant ce temps là mon ami Christian Theron pulvérise les chiffres

    en faisant un 600 km aux Pays-Bas.

    Voir le résumé sur le site repris ci-dessous

     

    http://www.cco.v27.net/

     

     

     

     

     

     

     

     
     

     

  • Réponse du vrai "number one"

    Daniel,
    Je note dans l'article de vélo101, pas mal d'erreurs concernant les grandeurs de la mécanique ! On y confond capital et intérêts !

    La puissance physique (en Watts) développée mobilisable par un cycliste est le produit de sa cadence de pédalage (en radians par seconde) et du couple (en mN) qu'il peut développer au pédalier (effort sur la pédale * longueur de manivelle).
    Ce couple n'est pas constant car l'effort sur la pédale n'est pas toujours dans une direction perpendiculaire à la manivelle.
    Il faudra donc distinguer la puissance instantanée et la puissance moyenne.

    Un test d'effort permet de mesurer le couple d'entraînement d'un galet (effort du frein * rayon du galet) en mN (mètre newton)
    La cadence se mesure assez simplement en tr/mn. Il suffit de multiplier par 3,14 et diviser par 30 pour l'avoir en radians/sec.
    Il n'y a plus qu'a faire le produit couple * cadence pour avoir la puissance !!

    Du fait du développement, le couple fourni à la roue arrière est augmenté (multiplié par 4,42 si tu es un adepte du 53*12, ou par 1,23 si tu utilises le 32*26). En fait pas tout à fait à cause des frottements. Il faudrait multiplier la puissance du cycliste par le rendement (par exemple 0,96) pour obtenir la puissance à la roue.

    A partir de là, notre cycliste peut faire passer sa puissance à la roue (effort à la jante Fj en N*vitesse de déplacement du vélo en m/s)

    Que fait-on de l'effort à la jante Fj??
    1- Fp : On doit grimper les pentes à a% (a= tangente alpha) . Si P est le poids total du vélo, on doit vaincre une force résistante horizontale de P sinus alpha. C'est dur les côtes !!... sauf en descente !
    2 - Fa : On doit vaincre la résistance de l'air ! Si V est la vitesse relative par rapport au vent, l'effort résistant est Fa=0,5*ro*S*Cx*V*V
    où ro est la masse volumique de l'air (c'est plus facile en altitude ou sur la lune), S le maître couple (surface de prise au vent) et Cx un coefficient qui dépend de la forme qu'on arrive à donner du fait de sa position! Cx est le coeff de pénétration dans l'air !
    Donc, vaut mieux avoir le vent dans le dos !! Tu avais remarqué ?
    3 - Fr : On doit vaincre la résistance au roulement des pneus sur le sol. Mieux vaut donc des pneus fins très gonflés !
    4 - Fg  : Si l'effort à la jante est encore un peu plus élevé que la somme de ces résistances passives, on garde donc une capacité d'accélération. Si gamma est l'accélération (en m/s/s) et M la masse totale, Fg=Fj-Fp-Fa-Fr=M*gamma

    C'est pas si difficile la mécanique !! Y a plus qu'a faire les applications numériques, mais les chiffres, ça te connais !!
    Christian.

    Bon, c'est pas tout. Maintenant, y a du foot !!

     

     






    C'est vrai, y'a du foot et je regarde, je réfléchirai à la réponse sur le vélo pendant le 400 km BRB à Tournai samedi, cela promet..................

  • Article intéressant

    Nous ne sommes pas coureur, mais certains articles peuvent nous intéresser.

     

    Article tiré du site vélo 101.

     


      Magazine  Entraînement - Santé/Forme



     


      Tout savoir sur la puissance (11/5/2006)

    La puissance est la qualité physique fondamentale par excellence et ce, dans le sport en général, le cyclisme en particulier.

    La puissance est la qualité physique fondamentale par excellence et ce, dans le sport en général. En cyclisme, il est inutile de prouver son importance.
    Beaucoup d'erreurs sont encore commises à son propos. Nous allons donc la définir et voir pourquoi et comment la développer.

    La puissance est l'association de la force et de la vélocité : Puissance = Force x Vélocité.

    Il existe en effet en cyclisme un rapport entre la force et la vitesse : plus la fréquence de pédalage est importante, moins on applique de force pour entretenir le mouvement.

    Concrètement, la vélocité est représentée par la fréquence de pédalage et la force est représentée par le développement (le braquet). La puissance est donc la vitesse de déplacement.
    Cela ne veut toutefois pas dire que deux coureurs, roulant à la même vitesse, développent la même Puissance. Ceci car ils ont des paramètres individuels différents comme l'aérodynamisme et surtout le poids. Ces paramètres influent sur la force à développer pour se déplacer. En effet, le cycliste le plus lourd devra appuyer plus sur les pédales pour rouler à la même vitesse que son camarade. En réalité, plus que la puissance développée, c'est le rapport Poids/Puissance qui est le plus important.

    On confond souvent Force et Puissance. Lors des derniers Tour de France, on entendait souvent dire qu'Ullrich etait plus puissant qu'Armstrong. C'est peut être vrai dans l'absolu. Pourtant, Armstrong va plus vite, ce devrait donc être lui le plus puissant.
    On peut simplifier le problème de la manière suivante : Plaçons la puissance sur une échelle graduée : à une extrémité, la force à l'autre, la vélocité. Armstrong se situe plus du côté Puissance - Vélocité et Ullrich se situe plus du côté Puissance - Force. Mais cela ne veut pas dire que l'un est plus puissant que l'autre.
    Quant à leur rapport Poids/Puissance, rien n'indique que celui d'Armstrong est meilleur que celui d'Ullrich. Car, même s'il y a une différence de poids, elle peut être compensée par une puissance plus élevée.
    Ce qui induit les gens en erreurs, c'est le fait que l'Allemand utilise de plus gros braquets pour aller à une même vitesse. En montée, il est donc obligé d'avoir des développements relativement importants pour suivre l'Américain. Ce qui engendre, d'une part une fatigue musculaire plus précoce et d'autre part, une dépense énergétique plus importante.

    Tout cela pour dire qu'il est indispensable d'optimiser son niveau de Puissance. Pour preuve, si on analyse une course (régional en circuit par exemple), on s'aperçoit qu'elle ne est qu'une suite d'à-coups, provoqués par des changements de rythme, des attaques, des relances…l'ensemble de ces efforts de très haute intensité nécessite une Puissance importante et que celle-ci soit répétée dans le temps.

    Il faut savoir qu'il existe plusieurs Puissances : la Puissance Maximale Anaérobie, la Puissance Moyenne, le Puissance Maximale Aérobie (PMA)... Ici, par souci de clarté, nous allons seulement nous intéresser à cette dernière.
    La PMA est donc la puissance maximale développée lors d'un effort aérobie à intensité maximale, par exemple lors du test VO2max. Elle est la conséquence physiologique de la puissance musculaire. Elle correspond à des efforts réalisés au dessus du seuil (> 90% de FC max).

    Mais attention, la puissance ne se développe pas n'importe comment. Car il faut savoir que la vélocité est beaucoup moins entraînable que la force. L'objectif est donc de développer la force, au moyen d'exercices spécifiques, tout en travaillant ou en entretenant la vélocité.
    Il existe encore bon nombre de cyclistes qui pensent travailler en Puissance en faisant de longues sorties sur la plaque à allure régulière. Mais ces efforts n'ont rien à voir avec la réalité des compétitions.
    C'est pourquoi de nouvelles techniques d'entraînement cyclistes ont été développées. Basées sur des séances courtes (1h30), elles permettent d'effectuer du travail très spécifique, tout en limitant la fatigue.

    L'objectif de ces séances est multiple :
    - augmenter la PMA
    - augmenter le VO2 max
    - augmenter le temps de maintien de PMA
    - diminuer le temps de récupération entre plusieurs efforts à PMA.
    Elles consistent, après un échauffement adapté, à réaliser des efforts en force, en Endurance Intermittente (EI), à PMA, en Intervalle Training…, entrecoupés de récupération plus ou moins longues selon le travail, suivis d'un retour au calme.

    L'intensité des efforts doit être contrôlée par l'intermédiaire du cardio, mais s'il n'est pas évident de cibler précisément le travail effectué à PMA, du fait de la durée parfois très courte des intervalles. Cependant, au bout d'un certains nombres de répétitions, le cardiofrequencemètre est un excellent moyen de contrôle, malgré le fait que les premiers efforts soient réalisés sans que les cyclistes n'aient atteint leur plage de fréquence cardiaque cible.

    Pour conclure, il faut retenir que la puissance est indispensable en cyclisme et qu'avant de penser à perdre du poids à tout prix pour améliorer son rapport poids-puissance, il vaudrait mieux penser à augmenter sa puissance efficacement. Fini les longues sorties en club de 3h30 sur la plaque pour la développer. Jamais ce genre de séance n'a reflété le type d'efforts réalisés lors d'une course. Des méthodes d'entraînement modernes existent et permettent, d'une part, de développer son niveau de puissance de façon efficace et, d'autre part, de limiter la fatigue. Ainsi, on peut, dès le lendemain, enchaîner sur une autre séance d'entraînement.

    N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des informations complémentaires et à poser vos questions dans le forum Santé/forme.

     

     

     

    Photo tirée de notre revue de la Fédé FBC qui paraît  chaque trimestre

     

    Tirage 14000  exemplaires et distribués gratuitement à tous les membres,

     

    Les articles de ce périodique sont très divers et méritent la lecture.

     

     

     

  • Lisez les commentaires du dernier BRB

    Il y a vraiment trop de "number one"

     

    Tout le monde souhaite être le "number last"

     

    Qui de Patrick, Raoul ou Guy ?

     

    Allez, Messieurs, on roule les BRB ou BRM et on ne

     

    boit pas.........................

     

    Entre-nous, quel groupe nous formons et souhaitons bien

     

    vite la réunification des randonneurs BELGES, un peu

     

    d'humour aménera PEUT-ETRE une remise en ordre des

     

    esprits, il faut se dire que ce que nous faisons et ferons dans

     

    les dix années à venir seront les derniers grands brevets.

     

    Que chacun mette un peu d'eau dans son vin et nous montrerons

     

    ainsi que notre loisir vaut la peine d'être vécu.

     

    Ces commentaires n'engagent que moi.

     

    Danicau

     

     

     

  • 6 BRB à Tournai 300 km

    Tournai Cousolre Chimay Ribemont Bouchain Tournai

     

    La recette : on prend une partie du 200 km et on ajoute

     

    une boucle vers Chimay et Ribemont.  Je n'ai pas fait

     

    de photo de carte, exercez-vous, c'est peut-être un début

     

    d'entrée chez les Randonneurs.

     

     

    Guy et Michel toujours aussi dévoués pour le club.

     

    Je ne connais pas le nombre de participants, mais on peut estimer

     

    à une trentaine, en réalité avec le brevet de 300 km, il y a aussi

     

    un brevet de 200 km (voir 23/04/2006 5 BRB à Tournai ). Le temps

     

    pluvieux à incité la plupart des participants à opter ( à Cousolre 1 

     

    Contrôle km 86 ) pour le retour direct càd 200 km.

     

     

    Joel avec qui, je ferai une grande partie de la route.

     

     

    Joel en action, on peut voir son système d'éclairage (très efficace)

     

    que je lui ai conseillé, j'utilise la moyeu Shimano depuis Londres

     

    Edimbourg Londres 2001 et j'en suis très content, joel a choisi  le

     

    système Shmid (allemand) qui aux dires causent moins de frottement.

     

     

    Pommeroeul et son clocher

     

     

    Pierre, mon autre compagnon de route

     

     

    Chimay 2 Contrôle km 120 

    La première serveuse "maquillée"

     

     

     

    La deuxième "non maquillée", je ne peux pas juger, je l'ai vue de

     

    loin.  Mais maquillée ou pas, merci Mesdames de votre accueil.

     

     

     
    Un peu de soleil, mais n'en faites pas une généralité, le temps
     
    était plutôt bien pluvieux.
     

     

    Petit arrêt entre Chimay et Ribemont au café "le bien nommé"

     

     

    Ribemont 3 Contrôle km 195

     

    On retrouve Guy dépanné en goretex par notre Président Michel

     

    Cordier (pour info, Guy se rend compte à Cousolre que le kw est

     

    résté dans l'auto ). Non, non Guy, tu es venu pour le 300 et tu feras

     

    le 300.

     

     

    Décidément, la semaine dernière c'était avec y et aujourd'huy c'est

     

    avec un s, au plus simple appelez-moi Danicau.

     

    Bouchain 4 Contrôle km 256

     

    Pas de photo, je mange et me prépare pour affronter le noir.

     

     

    Tournai km 306

     

    Brevet de 300km délai 20 heures, départ 5 heures, donc possibilité

     

    d'arrivée jusque 1 heure. Nous arrivons à 23.50 H.

     

    Notre local fermé, SANS COMMENTAIRE.

     

    Venu en vélo et retour, j'affiche à mon compteur (réparé) 330 km.

     

    Samedi, c'est le 400, mais rassurez-vous chez notre Prési, la maison

     

    restera ouverte toute la nuit.

      

     

     

     
     
     

     

       

  • 9 éme BRM à Orchies 400 km

     

     

     

    Le BRM 400 km organisé par le club d'Orchies nous conduit en Normandie.

    Le départ se fait à 10.00 et avec un délai de 27 heures, il est impératif de rentrer pour 13.00 heures. les conditions atmosphériques sont raisonnables jusque 19.00 h, mais à partir de cette heure c'est pour nous une "DRACHE" inintérompue ( pour ma part, j'ai eu de la pluie et du froid à partir du 179 km, faites le compte, "ce n'est que" 221 km.

     

     

    Ma journée commence bien, en montant la roue avant de mon fidèle compagnon, je casse le compteur, je ferai donc sans.

    Cela me rappelle le Paris Brest Paris de Hubert Couplet il y a quelques années, ou de peur de se démoraliser en voyant les kms défilés, il avait mis du scotch sur celui-ci.

     

     

     

    Pour les néophytes, je vous présente les cartes BRM obligatoires, celles-ci prouvent le passage dans les contrôles par l'estampillage d'une maison de commerce au choix. Pourquoi vous montrer ces cartes, et bien non seulement je casse mon compteur mais en plus au départ en parlant avec l'un et l'autre, je pars et laisse ma carte sur la table, c'est pas mon jour.

    Mais l'organisation d'Orchies veille au grain et sans vélo mais en voiture, Claudie Théron me ramène la dite carte après quelques kms.

    Merci Claudie. 

     

     

     

    Opérations de départs habituelles

     

     

    Le staff d'Orchies nous reçoit toujours avec beaucoup de dévouement mais il y a aussi de fameux rouleurs.

     

     
     
    Quelques participants et même des parisiens qui veulent du dépaysement.
     
     
    Sur la route, mais moi c'est CAUCHIE ou mieux danicau
     
     

     

    Petite pensée aux orgnisateurs de la rando Audax "les poilus", Marc, Didier, Moustache et toute la bande.

     

     

    1 Contrôle Bray sur Somme 90 km

     

     

     

     

    2 Contrôle à Songeons 179 km

    Début de l'opération automatique de remplissage des bidons, mais c'est de l'eau (comprenez pluie).

     

     

    Mais non ce n'est pas une course du Protour, c'est un BRM mais les mêmes rêgles sont applicables.

     

     

    Les brevets peuvent peut-être nous inciter à réouvrir nos livres de géographie et pourquoi pas ?

     

     

    Moins de monde qu'au départ du Giro en Belgique, mais on peut se vanter d'avoir comme spectatrices des vaches normandes.

     

     

    3 Contrôle à Gamaches 248 km

    J'arrive dans la nuit vers 23.30 h et je décide de continuer sans dormir.

     

     

    Nous sommes reçus à la ferme Theron, le frère de Christian.

    Toute la famille se dévoue pour nous acceuillir de la meilleure façon et même le fiston est venu à ma rencontre dans le noir et dans la forêt, cela fait vraiment plaisir.

     

     

    Patrick Pevenage, en vélo couché va m'accompagner une partie de la nuit sur la route du retour.

     

     

    La petite fille est admirative devant "l'homme qui dort en roulant"

    Rassurez-vous la position ne fait pas l'action.

     

     

     

    Avesnes le Comte km 318, il est 6.30 h et une boulangerie ouverte, merci madame, dehors c'est le déluge et en cadeau de remerciement je lui laisse un peu d'eau...............J'avais programmé de téléphoner à Mimi, je profite donc de cet endroit pour le faire, elle n'est pas rassurée, en effet, elle part faire une marche à Wissant et s'inquiète des conditions atmosphériques

    (pour votre info, elle n'a pas eu de pluie).

     

     

    4 Contrôle et arrivée à 9.45 h avec 403 km (mais pas au compteur)

     

    Merci Christian et Claudie, FX et consorts pour votre organisation.

     

    Il ne manquait que le soleil.

     

    http://cc.orchies.free.fr/modules/news/article.php?storyid=28

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Qu'en pensez-vous ?

    Anémie : j'essaie de comprendre (encore une fois, c'est tout-à-fait à titre documentaire) mais certains traitements demandent réflexion.

    voir article ci-dessous :

     

    Lorsque vos reins déclarent forfait

    Les patients ou les membres de la famille de patients qui souffrent d'insuffisance rénale chronique se posent souvent des questions sur leur traitement et les médicaments qu'ils reçoivent. A quoi sert ce médicament ? Pourquoi faut-il faire tous ces tests ? etc ... Cette brochure a été spécialement réalisée pour les personnes qui veulent en savoir plus sur leur traitement ou sur le traitement d'un proche. Elle tente d'expliquer en termes clairs et compréhensibles - c'est-à-dire pas en "jargon de médecin" - ce qu'est l'anémie et comment elle peut être traitée.

    Lorsque vos reins déclarent forfait

    En cas d'insuffisance rénale chronique, la fonction des reins se réduit de plus en plus. Cela va de pair avec une diminution de la fonction de filtre des reins et souvent aussi avec l'apparition d'anémie. Heureusement, des progrès énormes ont été effectués ces dernières années dans le traitement de cette anémie. Ces progrès bénéficient aux patients sous dialyse ainsi qu'aux patients dont la fonction rénale est fortement diminuée mais qui ne doivent pas encore être dialysés.

    Toujours cette fatigue ...

    Lorsqu'une personne se sent fatiguée depuis un certain temps, on lui dit souvent: "Peut-être que tu as de l'anémie ?!" "Il suffit de bien manger, éventuellement de prendre un peu de fer, et le problème est résolu", dit-on souvent aussi. L'anémie dont vous êtes atteint(e) mérite cependant une meilleure approche.

    En tant que patient(e) rénal(e), vous connaissez mieux que personne les conséquences d'une forte anémie.

    Qu'est-ce que l'anémie ?

    Chez les personnes en bonne santé, 10.000.000.000 de globules rouges usés ou endommagés sont détruits toutes les heures. Pour les remplacer, il faut donc qu'une même quantité de nouveaux globules rouges soient créés. La production de globules rouges est possible grâce à l'érythropoïétine, une hormone qui est fabriquée dans les reins. Une anémie se déclare lorsque les nouveaux globules rouges produits ne sont pas assez nombreux pour compenser les globules rouges détruits.

    Quelle fonction ont les globules rouges ?

    Les globules rouges ont une importance vitale. Ils assurent en effet le transport de l'oxygène. Or l'oxygène provenant des poumons doit alimenter - via la circulation sanguine - tous les organes, y compris les muscles et le cerveau.

    Vous pouvez donc aisément imaginer ce qui se passe lorsqu'il y a trop peu de globules rouges : l'oxygène n'arrive pas en quantité suffisante à destination. Conséquence ? Vous vous sentez fatigué, vous êtes pâle et vous avez presque tout le temps froid : autrement dit, vous êtes anémique. Les médecins parlent parfois aussi d'un "trop faible taux d'Hb".

    Hb est l'abréviation d'hémoglobine. Il s'agit d'un pigment rouge intense qui se trouve dans les globules rouges et donne au sang sa couleur caractéristique. Les particules d'oxygène qui proviennent des poumons et aboutissent dans le sang se fixent en quelque sorte à l'hémoglobine. Comme un fidèle messager, l'hémoglobine transporte alors cet oxygène vers tous les organes et les muscles. Arrivée à destination, l'hémoglobine libère les particules d'oxygène. Chaque globule rouge et son hémoglobine se trouve en transit dans notre organisme pendant quatre mois en tout. Ensuite cette cellule est pour ainsi dire "usée" et doit être remplacée par un nouveau globule rouge.

    les globules rouges

    Le médecin peut reconnaître sur la base de votre taux d'hémoglobine s'il y a assez de globules rouges qui circulent dans votre sang. S'il y a trop peu de globules rouges, on parle d'anémie.

    Quelles sont les valeurs normales ?

    Il existe deux méthodes de mesure reconnues pour déterminer la proportion de globules rouges dans le sang : le dosage de l'Hb ou le dosage de l'hématocrite. Les deux méthodes sont utilisées pour indiquer le degré d'anémie. L'hématocrite représente le pourcentage du volume de globules rouge par rapport au volume total du sang. Suivant une règle pratique, lorsqu'on divise la valeur d'hématocrite par trois on obtient approximativement la valeur de l'Hb.

    Valeurs d'Hb

    Normalement, la valeur d'Hb se situe chez les femmes entre 12 et 16 grammes par 100 ml de sang (= 12-16g/dL) et chez les hommes entre 14 et 18 grammes par 100 ml (= 14-18g/dL). Lorsque cette valeur est au-dessous de 12g/dl chez les hommes, on parle d'anémie. Chez les femmes, il est question d'anémie lorsque cette valeur est inférieure à 11g/dL. Chez les femmes après la ménopause, on parle cependant d'anémie lorsque le taux d'Hb est inférieur à 12g/dL

    Valeurs d'hématocrite

    Un hématocrite normal se situe entre 37 et 47 % chez les femmes, et entre 40 et 52 % chez les hommes.

    (*) l'hématocrite est le pourcentage du volume des globules rouges par rapport à celui du sang total

    Comment l'anémie apparaît-elle ?

    Votre anémie peut avoir différentes causes. Certaines de celles-ci sont énumérées ci-dessous.L'anémie peut apparaître dans les cas suivants :

    • A la suite d'infections ou de la prise de certains médicaments, les globules rouges sont prématurément détruits.
    • L'organisme présente une carence en vitamines et en fer, or ces éléments sont indispensables pour produire des globules rouges.
    • Les reins ne produisent pas suffisamment d'érythropoïétine.

    La principale cause d'anémie en cas d'insuffisance rénale est probablement la diminution de la production de l'hormone érythropoïétine - dont l'abréviation dans la littérature médicale et la pratique courante est "EPO". L'érythropoïétine présente dans l'organisme est fabriquée par les reins et dans une moindre mesure par le foie. A partir des reins, elle aboutit dans la circulation sanguine qui la transporte dans la moelle osseuse, où elle assurera la production de globules rouges. Chez une personne en bonne santé, les reins fabriquent suffisamment d'érythropoïétine, de sorte qu'il existe un équilibre entre le nombre de globules rouges détruits et le nombre de globules rouges nouvellement créés.

    Etant donné que l'érythropoïétine est fabriquée dans les reins, les personnes atteintes d'insuffisance rénale produisent moins d'érythropoïétine et courent donc le risque de devenir anémiques. On parle dans ce cas d'anémie rénale.

    Outre un manque d'érythropoïétine, il existe aussi d'autres causes à l'anémie rénale, notamment la durée de vie plus courte des globules rouges et la perte de sang limitée qui va de pair avec l'hémodialyse.

    L'anémie diminue-t-elle lorsqu'une dialyse est instaurée ?

    Lorsque les déchets contenus dans le sang sont éliminés par la dialyse, la durée de survie des globules rouges augmente. En même temps, on observe une amélioration de l'action de l'érythropoïétine présente naturellement dans l'organisme, ainsi que de l'érythropoïétine biosynthétique administrée par injection - connue également sous le nom d'époétine. C'est pourquoi le taux d'Hb augmentera légèrement après l'instauration de la dialyse.

    Comment puis-je détecter que je suis anémique ?

    Un des principaux symptômes auxquels les personnes anémiques sont confrontées est la fatigue. Pas une fatigue courante, mais une fatigue qui ne disparaît pas après une bonne nuit de sommeil. D'autres symptômes consistent parfois à voir danser une multitude d'étoiles devant ses yeux ou à manquer constamment d'énergie. Et tout cela est dû au fait qu'il y a trop peu de globules rouges dans votre sang.

    Comment puis-je détecter que je suis anémique ?

    Les principaux symptômes sont énumérés ci-dessous :

    • Fatigue
    • Palpitations du coeur
    • Pâleur
    • Apathie
    • Vertige
    • Mal de tête
    • Troubles du sommeil
    • Probèmes de concentration
    • Problèmes cardiaques
    • Sensation de froid
    • Chez les hommes: impuissance ou baisse de la libido

    Il arrive que certains patients présentent une anémie grave tout en étant peu touchés par les symptômes mentionnés. Cela peut venir, d'une part, du fait que leurs globules rouges libèrent plus facilement l'oxygène et d'autre part, du fait que leur coeur s'est adapté à la situation et pompe plus vigoureusement pour compenser le manque de globules rouges.

    Quelles conséquences l'anémie peut-elle avoir ?

    L'anémie associée à l'insuffisance rénale représente une lourde charge pour votre corps, de sorte qu'en plus des troubles mentionnés, vous pouvez encore développer d'autres symptômes après un certain temps. Ceux-ci affectent le coeur et les vaisseaux sanguins. Lorsque le sang ne contient pas assez de globules rouges, l'oxygène n'est pas transporté pas en quantité suffisante vers les organes. Le coeur essaie de compenser cela en pompant plus vite, pour qu'une plus grande quantité de sang puisse affluer vers les organes. En conséquence, le coeur subit une surcharge continue contre laquelle il n'est pas toujours de taille à résister. C'est pourquoi il est important que, même chez les personnes qui ne sont pas encore dialysées, le taux d'Hb soit contrôlé à intervalles réguliers et soit corrigé si nécessaire.

    Comment peut-on traiter l'anémie ?

    Grâce à la biotechnologie, il est possible aujourd'hui d'imiter l'érythropoïétine à la perfection. La substance obtenue peut alors être utilisée pour venir en aide aux patients anémiques. Plus de 95% de tous les patients l'utilisent pour ramener leur taux d'Hb à un niveau acceptable.

    Les valeurs à obtenir sont différentes pour chaque patient et votre médecin décidera quel taux d'Hb est indiqué dans votre cas. Certaines directives fixent cependant un taux d'Hb moyen à atteindre, à savoir 12-12,5 g/dL.

    Jadis, on essayait de corriger l'anémie par le biais de transfusions sanguines. Les risques liés à cette procédure, notamment l'infection par les virus de l'hépatite B et C et par le virus du sida, peuvent à présent être évités par l'utilisation de l'érythropoïétine. La plupart des patients atteints d'insuffisance rénale peuvent en effet désormais vivre sans transfusions sanguines.

    globule rouge

    Vais-je me sentir mieux grâce à ce traitement par l'érythropoïétine ?

    Si vous recevez de l'érythropoïétine et que votre anémie diminue, vous vous sentirez plus en forme, votre appétit s'améliorera, vous serez moins fatigué et votre vivacité augmentera.

    globule rouge

    La majorité des patients se sentent mieux lorsque leur taux d'Hb a augmenté de 1 à 2 g/dL. Cette augmentation peut prendre 1 à 2 mois avant de se manifester.

    Qu'est-ce que l'érythropoïétine?

    L'érythropoïétine, une hormone sécrétée dans les reins, règle la production des globules rouges dans la moelle osseuse présente dans nos os. Le développement d'un globule rouge dans la moelle osseuse s'effectue en plusieurs étapes qui durent globalement deux à trois semaines.

    Par le biais de la biotechnologie, on crée une copie identique de l'érythropoïétine humaine. Cette copie jouera exactement le même rôle que l'érythropoïétine naturelle dans la production des globules rouges. Cela permettra de faciliter la fabrication naturelle des globules rouges dans la moelle osseuse de manière à pouvoir obtenir une nette amélioration du taux d'Hb.

    Comment l'érythropoïétine est-elle administrée ?

    L'érythropoïétine est une hormone et ne peut donc pas être avalée sous forme de comprimés car elle serait alors détruite par l'acide de l'estomac. C'est pourquoi elle doit être administrée par injection. Cela peut se faire par voie I.V. (= intraveineuse, c.-à-d. directement dans une veine ou dans la ligne du système d'hémodialyse) chez les patients dialysés. Chez ceux-ci, la dose hebdomadaire est généralement répartie en 1 à 3 injections. Chez les patients sous dialyse péritonéale ou les patients en pré-dialyse, on optera de préférence pour l'administration sous-cutanée. L'administration d'érythropoïétine est tellement simple qu'on laisse souvent le patient s'en charger lui-même.

    Quelle dose d'érythropoïétine faut-il administrer ?

    Dans quels cas commence-t-on un traitement par l'érythropoïétine ?

    Le traitement par l'érythropoïétine est très individuel. Le moment où l'on instaure un traitement dépend très fortement du degré d'anémie. On a publié des directives européennes qui prescrivent que le taux moyen d'Hb doit être de 12-12,5 g/dL. Plus le taux d'Hb descend au-dessous de ce niveau, plus les symptômes et les conséquences de l'anémie peuvent être graves. C'est pourquoi il est important que la valeur d'Hb soit régulièrement contrôlée et maintenue à un niveau suffisamment élevé.

    On ne fait pas de distinction entre les personnes qui n'ont pas encore été dialysées (pré-dialyse) et les patients dialysés. C'est justement grâce à une intervention et une correction précoces de l'anémie chez les patients en pré-dialyse que les conséquences négatives peuvent être limitées.

    Quelle dose d'érythropoïétine faut-il administrer ?

    L'érythropoïétine agit de manière proportionnelle à la dose, autrement dit plus la dose administrée est élevée, plus le taux d'Hb augmentera. Votre dose personnelle est adaptée à votre situation et peut de ce fait différer de la dose d'autres patients. Le but est de faire augmenter le taux d'Hb jusqu'à un niveau supérieur à 11g/dL et de le maintenir à ce niveau. Cette directive vaut aussi bien pour les patients en dialyse qu'en prédialyse. Lorsque le taux d'Hb à atteindre est obtenu, la dose peut être adaptée de manière à ce que l'Hb ne continue pas à augmenter mais reste constante.

    Une fois le traitement entamé, l'Hb ne commencera à augmenter qu'après une période initiale de deux à trois semaines. Le traitement complet consiste donc en une phase initiale et une phase de correction, à laquelle succédera après un certain temps une phase d'entretien lorsque le taux d'Hb souhaité a été atteint.

    Au cours de la phase de correction, votre médecin contrôlera très régulièrement le taux d'Hb pour pouvoir réagir très vite à une augmentation trop rapide ou trop lente de l'Hb.

    Dans certains cas, il peut arriver que la quantité de globules rouges n'augmente pas suffisamment malgré un traitement par l'érythropoïétine. Dans ce cas, avant d'augmenter la dose d'époétine, le médecin examinera s'il n'existe pas d'autres causes d'anémie que le déficit en érythropoïétine.

    Que se passe-t-il si mon taux d'Hb augmente trop fortement ?

    Une valeur d'Hb trop élevée peut être défavorable pour la fluidité du sang. Pour éviter cela, le médecin contrôlera votre Hb à intervalles réguliers. En cas de dépassement du taux d'Hb prévu, on réduira très probablement la dose d'époétine. Le traitement ne sera normalement pas arrêté, sauf si le taux d'Hb fixé a été très fortement dépassé, auquel cas le traitement sera temporairement interrompu.

    Combien de temps dure un traitement par l'érythropoïétine?

    Un traitement par l'érythropoïétine n'est en général jamais arrêté. Le traitement dure aussi longtemps que la dialyse elle-même. Dans le seul cas d'une greffe rénale, le rein greffé prendra assez rapidement la relève pour la production d'érythropoïétine et le traitement à l'époétine deviendra le plus souvent superflu.

    Comment l'érythropoïétine est-elle conservée ?

    Si l'on vous administre l'érythropoïétine à l'hôpital, l'équipe soignante se chargera de la conserver pour vous. Cependant, si vous vous auto-administrez les injections et gardez les seringues chez vous, vous devez veiller à toujours les conserver à une température située entre 2°C et 8°C. Pour le temps du trajet entre la pharmacie et votre domicile, vous avez besoin de réfrigération supplémentaire. Lorsque vous arrivez chez vous, placez simplement les seringues au réfrigérateur (pas dans le surgélateur ni même posé contre le compartiment à glace de votre frigo). Lorsque vous voulez administrer l'érythropoïétine, il est préférable de retirer la seringue du réfrigérateur une demi-heure à l'avance. Le liquide aura ainsi le temps de revenir à une température plus agréable afin que vous ne soyez pas incommodé(e) par l'injection.

    L'érythropoïétine est-elle sûre ?

    Cela fait plus de 12 ans que le premier patient a été efficacement traité par l'érythropoïétine. Depuis lors, plus de 3 millions de patients anémiques dans le monde entier ont été traités avec succès. On constate de plus en plus que le traitement permet non seulement de corriger l'anémie, mais qu'il peut aussi entraîner une amélioration de la qualité de la vie et une incidence positive sur le coeur.

    Comment le traitement par l'érythropoïétine agit-il sur ma tension artérielle ?

    L'anémie peut aller de pair avec une basse tension artérielle, mais inversement, la correction de l'anémie peut induire une élévation de la tension artérielle. C'est pourquoi la correction de l'anémie par l'érythropoïétine doit se faire très lentement chez les patients dont la tension artérielle est élevée.

    Comment le traitement par l'érythropoïétine agit-il sur ma tension artérielle ?

    L'érythropoïétine elle-même n'a pas d'influence directe sur la tension artérielle. L'augmentation de la tension est seulement la conséquence du nombre croissant de globules rouges.

    C'est pourquoi le médecin ou le personnel soignant contrôlera votre tension artérielle à intervalles réguliers, et plus particulièrement au début du traitement.

    Que dois-je faire en vacances ?

    Les patients dialysés peuvent actuellement être traités dans un nombre croissant d_autres pays durant leurs périodes de vacances. Si vous prévoyez d'être dialysé(e) à l'étranger, vérifiez bien à l'avance si les coûts de la dialyse et du traitement (érythropoïétine) seront remboursés.

    Certains centres de dialyse escompteront que vous emportiez votre propre érythropoïétine depuis votre domicile car il est souvent difficile de s'en procurer. Il sera donc utile, avant votre départ, de discuter avec votre médecin de la manière dont vous vous administrerez l'érythropoïétine pendant vos vacances.

    Pour le transport, il est recommandé de conserver les seringues dans une boîte-frigo. La température idéale se situe entre + 2°C et +8°C. Les seringues ne peuvent pas être conservées dans un coffre de surgélation car le liquide pourrait geler et perdrait alors son efficacité.

    Pour conclure ...

    Le traitement par la dialyse ne parvient pas à remplacer totalement la fonction rénale perdue. C'est pourquoi il est nécessaire que vous preniez régulièrement des médicaments. Le traitement par l'époétine ne peut pas guérir votre maladie rénale mais peut vous protéger contre certains de ses aspects négatifs et améliorer votre qualité de vie.

    Si vous souhaitez obtenir un complément d'information sur votre dialyse et sur votre traitement, n'hésitez pas à vous adresser à votre médecin ou au personnel soignant.

     

    Rassurez-vous, je n'en suis pas là, mais vous voyez que la pratique du vélo et l'attrait vers une vie saine et en bonne forme peuvent vous conduire à la découverte de certains articles enrichissants dans tous les domaines.